La Smart City existe déjà!

Symbolbild Smart City

Smart Cities: une vision qui devient réalité. Lors de l’Immotalk 2017 de la NZZ, qui s’est déroulé à Lucerne le 12 octobre, des experts se sont exprimés sur le thème «Smart City – Visions pour une ville intelligente». Stephan Marty, CEO d’energie wasser luzern, a démontré à l’aide des trois exemples suivants pourquoi Lucerne est déjà une «ville intelligente» aujourd’hui.

Un système de guidage pour les chauffeurs de cars

Les nombreux cars qui conduisent les visiteurs à Lucerne posent continuellement problème dans cette ville en raison des possibilités de stationnement limitées. Pour rendre aux touristes la visite de Lucerne aussi agréable que possible, la ville dispose, dans le centre, de places de stationnement de courte durée pour monter dans les cars et en descendre et, en périphérie, de parkings de longue durée pour les cars. Afin de garantir un trajet direct de la route jusqu’aux parkings, des détecteurs de présence ont été intégrés dans l’asphalte des emplacements. Ces capteurs sont reliés à une centrale de données par un réseau LoRa-WAN (Long Range Wide Area Network). Le chauffeur de car reçoit, via une application prévue à cet effet, des informations sur le statut actuel des emplacements et est également guidé vers le parking.

Connexion unique au réseau Wi-Fi pour les visiteurs de Lucerne

Un touriste muni d’une «Visitor Card» se connecte une fois au Wi-Fi à l’hôtel et dispose d’une connexion Internet dans toute la ville via le réseau Wi-Fi de la ville de Lucerne. Cela évite au visiteur de devoir se reconnecter aux différents réseaux Wi-Fi et lui permet de bénéficier d’offres supplémentaires. Il va de soi que cette prestation peut être développée continuellement. L’offre est proposée en collaboration avec Luzern Tourismus.

Choix d’itinéraire optimisé pour le ramassage des déchets

La société REAL Luzern est responsable du ramassage des déchets. Jusqu’à présent, les camions se rendaient aux points de collecte selon un itinéraire fixe quelle que soit la quantité de déchets. Grâce au placement de capteurs aux points de collecte, le niveau de remplissage des déchets est mesuré et l’information est reliée à une centrale de données de REAL Luzern via un réseau LoRa-WAN. Les itinéraires ne sont donc plus déterminés selon un plan fixe mais selon le besoin. Les trajets inutiles sont ainsi réduits au minimum.

Les exemples de la ville de Lucerne démontrent que le thème de la Smart City est déjà réalité. Même si ces exemples ne semblent pas si spectaculaires, ils annoncent clairement l’énorme potentiel que recèle la collecte de données «bêtes». Le défi consiste à transformer les données «bêtes» en données «intelligentes» et ainsi, à obtenir des bases de décisions, ou mieux, à prendre des mesures commandées par des machines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *