Planifier, construire, se loger numériquement – est-ce une chimère ou bientôt monnaie courante ?

La première maison habitable au monde, planifiée numériquement et bâtie numériquement dans une large mesure, ouvre ses portes. Les premières applications de plusieurs technologies innovantes font du bâtiment DFAB HOUSE un projet phare en matière de construction et d’habitat numériques.

L’institut fédéral de recherche pour les sciences des matériaux (EMPA) inaugura le 27 février 2019 le tout récent module conçu dans le cadre de la recherche scientifique dans le secteur des bâtiments NEST (Next Evolution in Sustainable Building Technologies). L’unité désignée Digital Fabrication Unit (DFAB HOUSE) est le produit le plus récent de l’établissement de recherche et d’innovation technologique à Dübendorf. NEST offre une plateforme pour tester et développer des technologies nouvelles en conditions réelles.

L’objectif de DFAB HOUSE est en l’occurrence d’associer la numérisation et le secteur du bâtiment. La question capitale qui est posée est de savoir comment nous vivrons à l’avenir. Les matériaux utilisés, la consommation d’énergie ainsi que la pérennité de nos bâtiments font partie des sujets essentiels. Le projet a vu intervenir l’EPF, des universités et de nombreux partenaires de l’industrie, dont ENGIE également.

L’avenir du secteur de la construction est-il sous le signe des robots et de l’impression 3D ?

DFAB HOUSE est le produit d’une construction majoritairement numérique. Des plafonds conçus par impression 3D ou fabrication additive et des installations effectuées par des robots pourraient être des procédés précurseurs concernant les processus de construction du futur. La question de savoir si la branche est prête pour ces technologies reste à débattre. Le fait est que le secteur de la construction est un domaine à forte consommation d’énergie, mais c’est justement la raison pour laquelle il comporte un grand potentiel de numérisation. Si l’habitat numérique doit se réaliser, les acteurs de la branche du bâtiment doivent alors bouger pour ne pas manquer le coche. Sinon, un destin similaire à celui de l’industrie de la cinématographie et de la production musicale les attend – nous ne citerons ici que deux mots clés, Netflix et Spotify.

ENGIE applique la technologie de Building Information Modeling (BIM)

ENGIE aussi eut l’honneur de participer à ce projet innovant, de planifier et de réaliser les installations de chauffage, de ventilation et les installations sanitaires. Toutes les réalisations des différents corps de métier furent conçues et coordonnées en 3D en appliquant des méthodes de modélisation BIM. Un système de concordance des modèles a permis d’identifier en temps utile des conceptions problématiques et de les mettre au clair avant la phase de réalisation. La possibilité était ainsi donnée de valider les ouvertures et les perforations nécessaires pour la construction du bâtiment et de les préparer dans la construction bois en usine. L’ensemble de la technique du bâtiment est entièrement équipé de capteurs ce qui permet à l’EMPA de faire l’enregistrement des installations en service et tout particulièrement des flux d’énergie et de les évaluer.

Avec Smart Home contre le réchauffement climatique

La maison intelligente est une vision traduite sur de nombreuses illustrations par un réfrigérateur qui commande tout seul les aliments. Mais c’est beaucoup plus que cela. De la technique du bâtiment jusqu’au système d’alerte antieffraction : Tout l’ouvrage de construction présente des possibilités de numérisation. Cependant, dans le cas de la maison intelligente, il ne s’agit pas essentiellement du nombre d’appareils numériques mais de leur connexion et de la communication ainsi que de l’interaction des différents systèmes.

Smart Home n’est pas seulement l’habitat intelligent communicant en matière d’équipement mais aussi en matière d’énergie. Ainsi, il est possible d’obtenir une réduction massive du gaspillage d’énergie par exemple au moyen de panneaux photovoltaïques, d’échangeurs de chaleur et d’un système de commande intelligent. Autrement dit : Construire devient non seulement plus efficace grâce à la digitalisation, mais aussi plus écologique. Le bâtiment DFAB HOUSE est un premier pas sur la voie d’une nouvelle philosophie de construction minimisant la consommation de matériaux et d’énergie. Car, comme le dit la Conseillère nationale et Directrice de la Chambre de commerce de Zürich, Dr. Regine Sauter, « la question n’est pas de savoir comment nous vivrons dans le futur mais comment vivre correctement dans le futur ».

Commentaires à  “Planifier, construire, se loger numériquement – est-ce une chimère ou bientôt monnaie courante ?

Répondre

Auch wir möchten durch eine Neugestaltung unseres Hauses auf eine digitalere Lebensweise setzen. Vor allem die Sanitärinstallationen sollen durch vorherige Planung eine Digitalisierung ermöglichen. Ich möchte ein smartes Zuhause planen und zum Beispiel auch im Bad nicht auf diese Option verzichten. Vielen Dank für Ihren Beitrag zu diesem Thema!

    Franziska Callioni,
    Répondre

    Liebe Frau Garosz, es freut uns, dass unser Beitrag hilfreich war. Unser Experte Michael Schwery (michael.schwery@engie.com) kann Ihnen bei Fragen gerne individuell weiterhelfen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *