Réussir la rénovation de bâtiments industriels

Rénover, un gouffre sans fond? En démarrant sur de bonnes bases et avec des objectifs définis, vous économisez beaucoup de temps et d’argent.

Une rénovation, c’est comme préparer un menu: sélectionner la recette, préparer les ingrédients, préparer et déguster les plats de manière professionnelle. Plus le cuisinier est bon, meilleur sera le résultat.

Comme pour un bon menu, il est utile de faire appel à un spécialiste dès le début d’une rénovation. Celui-ci garantit que les coûts sont maîtrisés et -– dans le pire des cas -– détecte encore à temps le grain de sable dans l’engrenage.

Il existe également des recettes éprouvées pour les rénovations. L’une de ces recettes est la norme SIA 108. Les normes définies dans le règlement SIA sont réparties en six phases.

Rénover les bâtiments le long du SIA 108

Conditions préalables importantes

Quel est l’objectif d’une rénovation? Quelles sont les exigences à respecter?
Ces questions doivent être clarifiées avant la phase de planification. Cette phase est le moment idéal pour faire appel à un spécialiste. En effet, il y a souvent un décalage entre ce que le maître d’ouvrage explique et ce que le chef de projet comprend.

Discutez des souhaits du client, des bases de calcul et des concepts et consignez-les par écrit. Formulez les besoins de façon simple et claire. Ils sont un élément central d’une rénovation réussie. Il en va de même pour les objectifs de la rénovation. Choisissez un objectif avec une vue intégrale d’un bâtiment d’avenir. Intégral signifie définir les besoins de l’utilisateur ainsi que la protection des ressources, l’efficacité et l’écologie.

Pour une rénovation, on a besoin de plans du bâtiment existant et de ses installations. Cependant, l’inventaire est souvent mal documenté. Les plans des révisions sont obsolètes ou non disponibles et, pour les installations techniques, on manque souvent d’informations sur l’hydraulique et la technologie de contrôle. Dans le cas d’une rénovation énergétique, les besoins énergétiques actuels sont au cœur de la conception des installations. Une documentation correcte de l’énergie consommée au cours des dernières années est utile pour cela.

Eviter les erreurs de planification

S’il manque des documents, les installations seront surdimensionnées en cas de doute. Par conséquent, les demandes des clients ne pourront être satisfaites car les exigences en matière d’acoustique ou de confort ont été mal calculées sur la base d’hypothèses. La conséquence: les investissements augmentent inutilement.

Afin d’éviter une mauvaise planification lors de la rénovation, les documents suivants sont essentiels:

  • Plans de révision statique et technique du bâtiment (chauffage, ventilation, froid, sanitaire et électrique)
  • Documentation technique de l’installation existante
  • Besoins énergétiques des dernières années

Si ces informations et les exigences explicites des utilisateurs ne sont pas connues, elles devraient être définies avant le projet de planification proprement dit (phase 3).

«La formulation claire des besoins et des objectifs est un élément central d’une rénovation réussie.»

Phases SIA 1 et 2

Les standards SIA définissent la planification en deux phases. Il s’agit ici de définir les besoins du donneur d’ordre et de l’utilisateur, les objectifs ainsi que les conditions-cadres. La stratégie est formulée dans la phase 1. Dans la phase 2 sont élaborés les bases de la planification du projet, les éventuelles études de faisabilité, le cahier des charges du projet et un schéma conceptuel. Pour qu’un projet de rénovation soit couronné de succès, la phase 2 doit être impérativement réalisée, quelle que soit la taille du projet. Le résultat de la phase 2 permet une transition en douceur vers la phase 3.

Phases SIA 3 à 6

Dans les phases de planification 3 à 5, le résultat de la phase 2 est mis en œuvre dans la planification et les conditions préalables à la mise en œuvre sont créées. Le niveau de détail augmente avec chaque phase partielle, de sorte que le projet est prêt à être mis en œuvre dans la phase 5. La phase partielle 3.2 (projet de construction) de la phase 3 est l’une des phases les plus importantes et ne devrait faire défaut dans aucun projet. Dans cette phase, la planification est fixée provisoirement et un devis de ±10% est déterminé.

Pour les projets à haut degré d’automatisation ou de complexité technique, la phase 6 (optimisation opérationnelle) doit absolument être exécutée. Il a été prouvé que cela réduit considérablement vos coûts d’exploitation.

En outre, il est recommandé que le donneur d’ordre soit informé des coûts, des délais et d’autres informations à la fin de chaque phase. Cela vous permet de dissiper des imprécisions à un stade précoce et d’apporter des changements au projet à faible coût. De la même façon que le cuisinier vous informera s’il n’a plus un ingrédient.

Peu importe quand et comment vous planifiez votre rénovation, le choix de votre recette et la mise à disposition des ingrédients sont les clés du succès.

Planification intégrale pour la rénovation de bâtiments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *