Les hôpitaux, n’auraient-ils pas particulièrement besoin de l’automation pour les bâtiments ?

C’est vrai naturellement dans certains cas uniquement. Tandis que le degré de complexité en automation des bâtiments reste limité en ce qui concerne les centrales, les technologies actuelles permettent en revanche d’obtenir des solutions complexes de terminaux multimédias pour patients.

L’automation pour les bâtiments est de nos jours indispensable au moins dans les bâtiments fonctionnels et en particulier dans les centres hospitaliers. Elle est la condition sine qua non pour un fonctionnement simple, sûr, sobre en énergie, des équipements techniques du bâtiment. La nécessité et l’utilité de tels systèmes sont incontestées. Mais qu’en est-il dans les chambres des patients ? Que doit-il être possible de faire à l’avenir depuis le chevet de commande du lit des patients ?

Du lit pliant à la chambre de luxe

Jusqu’aux dernières décennies du siècle dernier, les lits des patients étaient encore en grand nombre, proprement alignés dans les soi-disant salles de malades. Puis, au cours des années qui suivirent, leur nombre par chambre fut réduit à un à six lits. La proximité des grandes salles disparut et il fallait beaucoup plus de personnel soignant. Grâce aux « postes d’appel de personnel infirmier », il était possible de résoudre ce problème qui était avant tout d’ordre économique. Les équipements mécaniques avec fils et clapets furent remplacés au cours des ans par des solutions électriques.
Le téléphone à chaque lit de patient était alors devenu la normalité. Plus tard, les cartes magnétiques des patients permettaient un décompte efficace des coûts individuels. Les fabricants des équipements téléphoniques intégraient ensuite le bouton-poussoir d’appel dans les appareils terminaux à la console du lit et finalement le téléphone avec la radio, plus tard également avec la télévision. Ainsi, la téléphonie, l’audiovisuel et une partie de l’installation d’éclairage représentaient une unité et le téléphone devenait un appareil de commande centralisée.

Écran tactile universel au lit des patients

Aujourd’hui, les écrans tactiles, les soi-disant terminaux multimédias patient sous forme d’une tablette, sont disponibles et proposent d’innombrables fonctions directement du lit d’hôpital. Leur prix est également accessible entre-temps, un prix si accessible que ces écrans peuvent et devraient être utilisés comme terminal à chaque lit de malade ! Car cet investissement en vaut la peine à plusieurs points de vue.
Quels sont les avantages d’un écran tactile au lit des patients ?

• Bien-être et confort pour les patients
Se lever pour fermer les stores ? Cette époque est révolue. Un écran tactile au lit aide les patients à créer un quotidien hospitalier plus agréable et plus simple grâce à son interface de commande intuitive. La patiente et le patient ont la possibilité de commander depuis le lit un éclairage ambiant, la protection contre le soleil et la régulation en chambre, d’écouter la radio, de regarder la télévision, de consommer la pay-TV ou de naviguer dans l’internet, d’avoir des conversations téléphoniques en mode de téléphonie IP et d’appeler le personnel soignant par la fonction d’appel lumineux. Des solutions avec reconnaissance de la parole peuvent être utiles justement pour des patients à mobilité réduite et préserver ainsi le plus possible l’autonomie de ces derniers.

Mon conseil de planification :
Évitez des développements particuliers excentriques. Utilisez des références et des solutions bien établies à chaque fois que possible. Il vous faut peut-être accepter tel ou tel compromis. Mais vous y gagnez infiniment plus en protection d’investissement, de sécurité et d’autonomie.

• E-administration
L’écran tactile sert de système d’information pour les doctoresses et les docteurs tout comme pour le personnel soignant. Ces derniers peuvent notamment consulter le dossier des malades, les radiographies ou d’autres informations, en fonction de la connexion, par l’identifiant personnel ou solliciter l’aide en ligne de collègues par vidéo téléphonie. Par exemple, une interface interactive permet au personnel soignant de demander les données de santé en vue d’un contrôle. Ces données vitales sont directement enregistrées dans le dossier des malades. Ce procédé permet de réduire massivement le coût, les sources d’erreur sont supprimées et les données sont immédiatement disponibles partout. Par ailleurs, il est possible d’enregistrer facilement des données pratiques sur écran tactile et de les transmettre directement au système comptable. À ce stade aussi, il est possible de réduire considérablement le travail et d’améliorer la qualité des données numériques.

Mon conseil :
Choisissez un partenaire qui va vous aider par ses acquis d’expérience et vous guider en tant que généraliste en réunissant les spécialistes des différentes disciplines. Des systèmes sûrs et stables tout comme la protection des données jouent aussi un rôle extrêmement important dans ces domaines.

• Efficacité énergétique
La planification intégrale de la technique du bâtiment permet une exploitation à performance énergétique. Par exemple, l’air ambiant se régule automatiquement en fonction de la demande du moment, l’éclairage est réglé selon les besoins en concordance avec l’installation de protection solaire, le système de régulation de la température ambiante et de la protection solaire autorise une entrée de chaleur en fonction des prévisions météorologiques, mais vice versa, le système interrompt l’entrée de froid quand les stores sont ouverts et la salle passe automatiquement en mode stand-by si elle n’est pas occupée.

Mon conseil :
Les hôpitaux détiennent dans la plupart des cas un grand potentiel d’optimisation énergétique. Au stade de l’exploitation en particulier, des changements d’usage ou de comportement, par exemple l’emploi de nouvelles techniques médicales avec perte de puissance modifiée, génèrent de nouvelles situations dont il faut identifier et prendre en compte les effets. L’instrument capital pour cela est l’automation intégrale pour les bâtiments.

Tous connectés avec l’automation des bâtiments

Cessons par conséquent de nous borner à la vision de prestataire unique et saisissons l’opportunité que nous offrent les nouvelles technologies. Utilisons les systèmes existants et spécialisés pour telle et telle tâche, connectons-les judicieusement et mettons-les à disposition des utilisatrices et des utilisateurs sur l’écran tactile – le terminal multimédias patient.

Il est important de reconnaître les opportunités qu’offre une telle solution et de les intégrer dès le début d’un projet dans les objectifs à fixer. À long terme, c’est payant, à plusieurs points de vue.

 

« Peut-être que les patients, la technique du bâtiment, le facility management, la médecine, les soins et l’administration ont en somme peu en commun, mais le panneau tactile est l’outil universel au chevet des patients : toutes les parties prenantes peuvent l’utiliser en fonction de leurs propres besoins. »

Daniel Comolli, Responsable de l’Automation pour les bâtiments chez ENGIE Suisse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *